J’y vais… Je n’y vais pas… Rien de plus désespérant que l’hésitation.

Et parfois quand on est décidé, quand tout est clair dans notre tête alors ce sont les autres qui nous font douter :

-       T’es sûr ? T’as bien réfléchi ?

Si on réfléchi de trop, on ne fait jamais rien. On peut passer sa vie à réfléchir et à hésiter :

-       J’ai envie de plonger… mais peut-être qu’elle est froide… peut-être que je vais me mouiller !

Don Quichotte, lui, n’hésitait pas, pourtant Sancho Panza était toujours là pour le décourager :

-       N’y allez pas maître, ce ne sont que des moulins à vent !

En l’occurrence c’était le cas mais ça valait quand même le coup d’essayer.

Dans la vie des « Sancho » il y en a partout. Et si par malheur vous vous plantez, ils sont encore là, trop contents de vous rappeler :

-       Je te l’avais bien dit !

 Mais ouais, tu me l’avais dit, tu passes ton temps à me dire qu’il ne faut pas !

Je suis sûr que la femme de Gutenberg lui disait déjà à l’époque où il tentait d’imprimer son premier livre :

-       Ça ne sert à rien, ça coûte cher et ça ne marchera jamais.

Ne me dites plus rien, laissez-moi me casser la gueule tout seul. Même si j’ai tord, j’aurai essayé.

Il n’y a rien de pire que les regrets.    

 

Retour à l'accueil