Telephone-5.jpg 

Bon… Voilà c’est fait… J’ai changé de téléphone. Faut pas le faire ! Enfin… passé un certain âge je crois que c’est fortement déconseillé. Oui je sais José qu’il en existe avec de grosses touches et une manivelle… Ce n’est pas la peine de me le rappeler.

J’ai choisi le plus joli à 7 euros, un Smartphone dernier modèle. Heeeu !... Si c’est ça le dernier modèle, il faut vite passer au suivant.

Heureusement il y avait un mode d’emploi :

      Comment brancher la batterie (Le fil rouge sur le bouton rouge…)

      Comment le mettre à charger.

      Comment le mettre en marche.

      Comment l’arrêter.

Et c’est tout. Pour le reste : devine. Je suis navré je n’ai pas tout deviné. Mais ce n’est pas le plus grave. Le pire c’est qu’en quinze jours il s’est bloqué 5 fois, sur n’importe quelle page, jamais la même. Et bloqué de chez bloqué, comme Windows Millénium à la belle époque, ça m’a rappelé des souvenirs. Quand on était obligés de tirer la prise d’alim 220V pour reprendre la main. Pareil ! Obligé de démonter la batterie (d’où l’utilité du mode d’emploi !) pour reprendre la main. Si après chaque coup de fil, il faut débrancher la batterie pour couper la communication… Z’auraient pu ajouter un coupe batterie sur le côté. J’en avais un sur ma R8S.

Je suis donc retourné chez Orange et là… c’est au moins la 8ème dimension ! S’il nous manque un chapitre pour notre prochain manuscrit, faites-moi penser à envoyer l’un des personnages chez Orange. Ben tiens, pourquoi pas Virginie ? Oui mai non… avec Orange… un chapitre ne suffira pas !

Pour aujourd’hui je vais vous faire la version courte, parce que je suis un peu flemmard et que j’ai pitié de vous. Je vous passerai donc la file d’attente avec les clients aussi acariâtres que mécontents, la grand-mère avec son chien qui tirait sur sa laisse (le chien pas la grand-mère) à chaque fois qu’elle voulait pianoter sur son téléphone, etc.

Heureusement je suis tombé sur une personne sympathique au service après vente. Mais non Martine, je ne parle pas pour toi, j’ai dit « sympathique… » Rhhâââhhh je déconne, je te trouve très cool en ce moment, surtout quand tu ne me parles pas de tes maladies. J Sans rire c’est important que le remplaçant (qui n’y connaît rien, normal puisque c’est le remplaçant) soit sympathique, si en plus il était con… Comprenant qu’il ne comprenait rien à mes petits soucis, car (comme Martine) j’en avais plusieurs, il a composé un numéro magique (dommage que ce n’était pas le bon) sur son téléphone sans fil, me l’a tendu et ne s’est plus occupé de moi.

Après trois interlocuteurs différents, à qui j’ai raconté ma vie (maintenant je sais comment je m’appelle et je connais presque mon numéro de téléphone par cœur.) je suis enfin tombé sur la bonne personne. Après formatage à la Windows sans effacer tous mes contacts, ouf ! Nous nous sommes attaqués au deuxième petit problème : mes alertes e-mails. J’ai donc retapé mon adresse e-mail qui n’avait pas survécue au formatage, mais avec deux mains gauches et dix pouces, je vous promets que ce n’est pas simple. Tactile qu’il est le téléphone ! C’est moi qui ne dois pas l’être… Seulement pour capter les mails il fallait ce qui manque cruellement chez Orange (en plus de gens compétents) du réseau ! Faut bouger qu'il disait le mec. Me voilà donc arpentant l’agence, mon portable d’une main, le téléphone sans fil de l’autre, comme un soucier avec sa baguette en quête d’une miette de réseau… Là Martine… je pense que je n’avais rien à t’envier ! Et devinez où il y a plus de réseau chez Orange Soissons ? Comme un âne, je cherchais dans l’agence, que nenni, en fait où ça capte le mieux c’est sur le trottoir ! Je vous promets que c’est vrai. Vous voyez où se trouve la cathédrale ? Ce n’est pas là. Remontez la rue commerçante à contre sens et entre La poste et l’agence Orange, sur le trottoir : cinq barres ! Je n’en croyais pas mes yeux ! Etait-ce un message du genre : Ben... puisque t'es là... vas-y barre-toi ! Avec leur air con et leur vue basse, ce sont des malins chez Orange...  

En résumé : chez Orange sont guère plus performants qu’à La Poste mais quand même beaucoup plus sympathiques. Mais non Martine… Maintenant c’est bon, tu peux me parler de ta vésicule ! De quelle couleur est-elle déjà ?...

Retour à l'accueil