Defile-7.jpg 

Parents hétéros, quand arrêterez-vous de battre vos enfants ? Hétéros, je le suppose puisque vous ne cessez de nous rappeler depuis des mois que pour avoir des enfants il faut toujours un papa et une maman. J’ai récemment assisté à deux techniques de châtiments corporels en public. Hier n’était pas que la fête des mères, c’était aussi celle de certains enfants. J’ai vu une maman prendre le bras de son fils (une dizaine d’années) et lui donner une petite tape sur la main. On reconnaît les enfants battus à leurs réflexes instinctifs pour en éviter une. Ce n’était apparemment pas le cas de ce gamin, contrairement à la petite fille (même âge) que j’ai vu, il y a un mois, se prendre une magistrale et très violente baffe en plein visage par sa mère. Vu le diamètre des bras de la maman, celle-là, je n’aurais pas aimé la recevoir. Comme la grand-mère, aussi présente, demandait à sa fille :

- Pas ici.

La maman de répondre :

- Si je ne le fais pas ici, je ne le ferai jamais.

Très bon argument Madame. Mais après tout, pourquoi respecteriez-vous les lois sur l’interdiction de châtiments corporels sur enfants quand nos députés s’affichent en hors la loi, lors de leurs grandes fêtes paroissiales comme celles d’hier, pour s’insurger contre la dernière loi votée démocratiquement ?

Ah messieurs de l’UMP, la démocratie n’est vraiment pas votre fort ! Nous l’avions déjà compris lors de la soi-disant première élection démocratique de votre président. Qui êtes-vous pour vous laisser manœuvrer par des manipulateurs confessionnaux de tous bords, qu’ils soient juifs, chrétiens ou musulmans ?

La loi de séparation des Églises et de l'État fut adoptée le 09 décembre 1905, encore une sur laquelle vous êtes en train de vous asseoir.

Quand cesserez-vous de vous laisser influencer par les religions dont vous êtes membres ou originaires ?

Que disait Voltaire, que je citais récemment,  au sujet des religieux hystériques de son époque ? Ils disputaient, ils intriguaient, ils torturaient, brûlaient ou égorgeaient ceux qui n’étaient pas de leur avis. Que de sang innocent ont-ils fait couler ! Cela ne vous rappelle rien ?

- Il veut du sang ? Il va en avoir.

 

Rien n’a changé. Si vous êtes hétéro, si vous croyez en Dieu et si vous faites de la politique : pas de souci, les lois ne vous concernent pas.    

Retour à l'accueil