Livre - bis 

5.0 Étoiles sur 5 livre fantastique, 1 décembre 2011

Par bernard

 Ce commentaire fait référence à cette édition : SI TU AVAIS ETE... (Broché)

Reçu ce livre en début d'après-midi, j'ai mis le nez dedans, et n'ai rien fait d'autre jusqu'à 4 heure du matin ! Les 230 premières pages sont très émouvantes, pleines d'amour, ensuite une partie très dure, cruelle, dommage que la fin est trop brutale, décevante, une histoire d'amour ne peut donc jamais bien finir ? Le livre pourrait avoir deux fins différentes, une noire et une rose ! Livre passionnant, j'ai pleuré à presque chaque page ! Je n'ai plus envie d'acheter d'autres livres d'histoires d'amour gay, ils seront surement trop fade à coté de celui-ci !

 

 

Un livre rare....émotionnellement, 9 juin 2011

Par  jojo19760503 "jojo19760503"

Ce commentaire fait référence à cette édition : SI TU AVAIS ETE... (Relié)

Je ne me livrerai pas à une critique académique de ce livre, tant sa portée ne peut pas être résumée à quelques idées générales ou à une série d'analyses techniques.

Ce qui marque d'emblée dans l'ensemble de l'œuvre est la "réalité" grammaticale des dialogues entre les 2 protagonistes. Le vocabulaire et la construction des dialogues n'a rien de littéraire, cela reflète tout simplement le temps actuel.
Les raisons pour lesquelles j'ai adoré ce livre sont multiples :

Pour commencer, l'histoire est intéressante, elle représente selon moi ce que vivent ou ont vécu beaucoup d'ados et/ou de jeunes adultes. Du moins en ce qui me concerne ce fut le cas. : L'impossibilité de mettre un nom sur une sensation et sur une tendance. Longtemps j'ai été incapable de dire que j’étais gay, je ne comprenais pas la raison pour laquelle, je trouvais les filles banales... et certains mecs beaux. C'est aussi le cas de Bryan dans le livre.

Je pars du principe qu’il y a des bouquins qu'on lit une fois et que l'on oublie, sûrement pour cause de vacuité confondante, mais il y a des livres que l'on dévore et qui touchent l'âme.
Je me suis souvent posé la question afin de savoir pourquoi. Sans doute par leurs capacités à retrouver des sensations éprouvées à un moment, ou un autre, de notre vie. De fait, cela devient, une œuvre dans laquelle on s'identifie totalement.

De part sa structure, " Si tu avais été" est proche de la tragédie classique dans sa forme la plus courante, c'est à dire en 3 actes. Les 3 parties du livre sont de longueurs similaires et permettent de développer aussi bien l'histoire que la psychologie des 2 héros.

Dans la première partie, j'ai cru que Kevin et/ou Bryan (les 2 sont des copies conformes sentimentalement parlant) étaient un petit peu moi. Enfin, moi... il y a plusieurs années... j'ai plus ou moins vécu la même relation sans pouvoir la concrétisé. C'est peut être cela qui m'a touché dans le livre. La deuxième montre à quel point l'amour entre 2 êtres peut engendrer, des réactions stupides au point de se mutiler l'âme des protagonistes, et ce, sans raison.

Certes, le livre est une fiction mais il aborde à mon sens des thèmes essentiels.
- La difficulté d'assumer sont homosexualité même en 2010 (date de publication)
- Le coming-out auprès des amis et a fortiori de la famille
- L'amour entre deux personnes, bien entendu.

Mais aussi des thèmes sous-jacents comme le suicide chez les ados gay, le ressenti des ados sur la séparation de leurs parents, quand cela arrive. La perte d'un être cher et le mal être par rapport à des situations qu'on ne maitrise pas.

Pour finir, un des thèmes peut être majeur : l'homophobie qui existe toujours. Ce que je qualifie, à titre personnel, comme le dis d'ailleurs Bryan dans le livre: "la connerie humaine".

Pour information le livre se passe en 2003 et suit pendant 2 longues années les aventures de Bryan et Kevin, deux ados de 16 ans... à la fin du livre ils en ont 18...

Je ne tiens pas dans mon commentaire à raconter l'histoire complète et dévoiler la fin, mais ce livre m'a, à plusieurs reprises fait verser des larmes. Selon moi un livre qui arrive à toucher le lecteur est un bon livre... et ils sont rares en ce moment.

Un seul reproche à faire à " si tu avais été" : Si les 12 dernières pages n'avaient pas été écrites il aurait été parfait. Mais si les dites pages n'avaient pas été écrites... toute la structure et le temps du livre seraient différents. Sur les presque 500 au total c'est plutôt pas mal.

Il est parfois sombre, triste, souvent émouvant. Mais si on l'aborde avec une vision "religieuse"... il démontre que : l'amour le vrai est éternel... Oui c'est un livre positif d'une certaine façon.

En conclusion : Lisez-le !

 

  5.0 étoiles sur 5 Sentimental, 16 mai 2011

Niarkador   (France) - Voir tous mes commentaires

Ce commentaire fait référence à cette édition : SI TU AVAIS ETE... (Relié)

L'histoire d'un ado qui découvre son homosexualité, naît un amour passionnel qui comme toute passion extrême va brûler les ailes des protagonistes.
L'auteur passe en revue les obstacles qu'ont rencontré de nombreux homos (tous ?), avec la difficulté d'en parler à ses amis, sa famille, l'homophobie des gens, ajoutés aux problèmes d'un jeune vivant avec sa mère célibataire, le père absent...
Pour aimer ce livre il faut aimer le côté romance à la Twilight, les auteurs nous offrent une magnifique histoire d'amour qui se consumera, j'apprécie également la retenue dans les scènes intimes, pas de vulgarité, pas de scène de sexe comme on trouve souvent dans la littérature homosexuelle.
J'ai adoré ce livre, je l'ai dévoré en quelques jours et j'espère que vous ferez de même en partageant votre avis.

 

Retour à l'accueil