DSK-3.jpg 

Je suis une calamité, je ne fais rien comme tout le monde. Tout petit déjà, dès qu’on m’a donné un stylo je l’ai pris de la main gauche ! C’était un signe. Je suis un casse couille, un fouteur de merde, on n’arrête pas de me le dire.

En voiture si je me laisse aller, je roule à gauche. Par contre quand j’écoute Nicolas faire un discours j’ai envie de voter à droite ! J’ai honte.

J’attire les catastrophes. Le jour où j’ai décidé de prendre le train pour descendre dans le sud, il y avait grève à cause des changements d’horaires je ne suis jamais parti.

J’ai rencontré une fille géniale, je suis amoureux… de son cousin, il est trop beau. Mais je n’ai aucune chance : il est droitier et il vote à gauche !

Je suis allé à Toulouse : l’usine AZF a explosé.

J’ai loué un bungalow en Vendée, la mer a débordé.

J’ai voulu prendre l’avion et partir au soleil, dès qu’il l’a su, un volcan loin dans le Nord a explosé. Tous les avions sont restés cloués au sol pendant une semaine !

J’ai voulu me révolter, faire un geste anti-citoyen : j’ai roulé comme un taré sur l’autoroute. Je me suis fait gauler. Convoqué au tribunal pour être jugé. Ce jour-là, tous les magistrats de France se sont mis en grève et ont défilés dans les rues ! Ce n’était jamais arrivé depuis la mort de Toutankhamon.

J’ai une voiture française, pour draguer c’est nul. J’ai honte !

Par contre, quand j’achète un costume je fais gaffe, je n’achète que des fringues made in China. J’ai honte !

Le 12 septembre 2001 je devais aller à New-York, j’ai reporté mon voyage en mai 2004. Lorsque je suis arrivé à Roissy le Terminal 2E venait de s’écrouler !

Ce soir, je suis allé en course. J’ai pris le dernier chariot disponible, même pas la peine de mettre mon jeton, la chance !... Il manquait une roue. Là, j’ai compris que ma vie était fichue et que je n’aurai aucune chance avec le cousin de ma copine.

Je raconte une histoire où tous les héros meurent à la fin, tout le monde pleure, j’ai honte. (Non, là ce n’est pas vrai.)

L’année dernière j’ai décidé de changer, de refaire ma vie, je ne pouvais continuer comme ça. J’ai pris une grande décision : ne plus voter à droite. J’ai choisi un candidat à gauche : il a fini en taule. Je suis une calamité, j’ai honte.

DSK tu n’y es pour rien, tout est de ma faute !

Retour à l'accueil