Sun-7.png

Tous les ans j’entends les mêmes gens se lamenter et se plaindre du changement d’horaire. Ça me fatigue. Une heure, c’est bon, ils vont s’en remettre…

Dimanche, midi douze :

- Je suis en retard. Ces changements d’horaire je ne m’y ferai jamais.

Mais non, ce n’est pas à cause du changement d’horaire. 353 jours par an t’es en retard, c’est comme d’habitude ! Et en plus c’est dimanche… On n’en a rien à péter !

Pourquoi seulement 353 jours par an ? Parce qu'une fois par mois, je vais refaire le monde avec mes potes, elle est sûrement en retard ces douze jours là aussi mais je ne le vois pas ! Râââhhh, j’déconne !

Au siècle dernier, quand j’étais encore esclave (si, de mon patron !) je suis allé tout un mois de juillet en Afrique. Sous l’équateur : 17 heures il fait jour, 17 heures 30 il commence à faire nuit, 18 heures c’est nuit noire ! Ce mois-là, rien que de savoir qu’en France il restait encore 4 heures de jour, j’ai cru mourir. Le mois suivant j’étais en vacances dans le Tarn et Garonne, je n’ai jamais autant apprécié prendre l’apéro, le soir, sur la terrasse en plein soleil ! Pendant que les hirondelles, les chauves-souris, les papillons…, enfin tous ces trucs inutiles volaient dans tous les sens. C’est inutile mais c’est trop beau ! Surtout quand on a l’impression d’être libéré de prison !  

Alors oui, j’adore le changement d’horaire. Vive le changement d’horaire !

Mais j’y pense, je viens d’avoir une idée géniale (comme d’hab) et si pour faire plaisir à tout le monde on ne reculait que d’une demi-heure ? Ce serait trop cool !...  

Retour à l'accueil