9782748390919 r 

Chapitre 03

 

La Fontaine est de retour !

 

 Nous marchons depuis une heure sans parler. De temps en temps, je me retourne pour voir si Romain nous suit. Il suit. Il le fera sans poser de problème, s’il ne fatigue pas trop vite. Déjà, il ferme la marche, ça veut tout dire : c’est un mouton. Finalement, je le suis peut-être autant, puisque j’ai refusé de prendre la carte et de diriger l’expédition. L’air déterminé de Mathieu m’inquiète un peu plus. Ce ne sera pas facile d’avoir un autre avis que le sien. Je surveille Romain, Mathieu me surveille… Cool, l’ambiance ! On ne pourra pas rester trois jours sans se parler, même si je n’en ai pas envie. Pourquoi ?... Il peut y avoir tant de raisons pour ne pas parler aux gens qui nous entourent. Ou on est si bien qu’on n’en éprouve pas le besoin, ou on leur fait la gueule. Je n’ai aucune raison, ni de leur faire la gueule, ni de me sentir bien. Pour l’instant, je marche, on verra plus tard.

Nous traversons des champs de fleurs et de papillons. Vert, jaune, mauve, blanc…, il y a toutes les couleurs. C’est beau mais je n’aime pas les fleurs. Ce n’est pas que je n’aime pas, je suis allergique ; au moindre brin d’herbe, j’éternue. Je me sens mille fois mieux en ville entre béton et bitume. Si je n’ai pas ma dose d’oxyde de carbone, je meurs. J’abuse juste un peu, le pire, c’est en juin. Heureusement, j’ai mon médicament miracle au cas où... La plupart des fleurs sentent bon, mais certaines, bonjour ! La pire, c’est la jacinthe. Quand ma mère en ramène à la maison, l’odeur me prend tellement la tête que, dès qu’elle a le dos tourné, je les fous dehors. Elles sont si coriaces qu’elles ne crèvent même pas. Dégoûté ! La nature, j’aime bien, mais à petite dose, alors, en traversant ces champs de fleurs, je ne suis pas fier. La lavande, c’est bon, je supporte.      

Nous nous arrêtons pour manger nos sandwichs. Quand j’ai fini, je jette l’emballage et ma canette de Coca vide. Mathieu se lève et les ramasse pour les mettre dans sa poubelle.

   Règle d’or, dit-il, en montagne, on ne jette rien, respect de l’environnement.

 

Je sais tout ça, je ne le fais jamais d’habitude. Qu’est-ce qui m’a pris ? Inutile de lui dire, il ne me croira pas. Et lui, pour qui se prend-il ? Un moralisateur ! Oh, les mecs ! On a La Fontaine avec nous, il va nous abreuver de fables et de remontrances tous les jours, pire que les parents. Je sais bien qu’il a raison, mais ça m’énerve. Romain me regarde, avec un petit sourire, me faire disputer en silence. Ta gueule, Romain !

 9782748390919 r

Retour à l'accueil