Amoureux-4.jpg 

Entendez-vous parfois (non, pas le vol noir des corbeaux sur nos plaines) mais de vieux machins, la cinquantaine passée, se vantant en parlant de leur épouse : « Amoureux comme au premier jour ! » Menteur ! Je ne sais pas vous ? Moi j’ai envie de les baffer.

Ou je suis une exception ou… je suis une exception. Mais qu’ils arrêtent de nous prendre pour des cons. L’amour passion du début ne dure pas. Je viens de découvrir le titre d’un film qui sortira ce mois-ci : « L’amour dure trois ans. » Ouais, je suis d’accord, grand maximum. Après bien sûr, si vous voulez faire durer, il faut cultiver autre chose. Désolés messieurs les quinquas, ce ne sera plus jamais comme au premier jour, ou… c’est que vous l’aimiez peu dès le premier jour ! 

Discussion que je vous déconseille avec ces dames, déjà qu’à la moindre faiblesse sexuelle, (passagère ou pas) sans stimulant bleu, elles ont tôt fait de se dire : « ça y est, il ne m’aime plus ! » Alors que ça n’a rien à voir, ce n’est qu’un problème de pompe et de pression !

Et sans aide pharmaceutique, pas facile pour un mec de simuler comme Meg Ryan dans « Quand Harry rencontre Sally. »

Trois ans, c’est peu diront certains. C’est déjà beaucoup trop en cas d’amour impossible. Car s’il fallait ne jamais se remettre de notre premier amour, jusqu’au dernier jour, je crains que la courbe des suicides repartirait à la hausse.

D’un autre côté, en cas d’amour partagé, si nous pouvions trouver un jour, le dosage de ce mélange chimique, qui une fois injecté, nous maintiendrait amoureux toute la vie, dans cet état second où tout paraît si beau. Où le plus raté des croissants devient le plus savoureux, la plus amère des confitures, la plus exquise, où l’air le plus pollué a le parfum du lilas et où le plus ordinaire des garçons devient le plus beau, le plus séduisant des princes… Là, chère Roselyne, vous auriez le droit, le devoir, de commander ces vaccins par millions !  

 

    Donnez-moi la même chose qu’elle !

Rrâââââhhhh ! On s’attend à tout sauf à ça. Trop fort !

 

 

Retour à l'accueil