Gendarmette-2-copie-1.png 

En cherchant autre chose, comme d’hab, j’ai retrouvé un petit texte sur mes copains les gendarmes. Mais avant, comment résister au plaisir de parler de l’UMP ? J’aime bien. J Hey, sans rire, s’ils n’existaient pas, on s’ennuierait à mourir. Je pense qu’ils devraient organiser des élections tous les ans pour la présidence du  parti, c’est trop drôle et quel suspens ! Je n’en peux plus. A côté les présidentielles sont d’un ennui mortel. Pour une fois qu’ils voulaient élire leur président démocratiquement… C’est dure la démocratie, quand on n’est pas habitué !

Mais revenons aux gendarmes. J’en vois parfois venir tenter leur chance dans les jeux télévisés. Et j’avoue que c’est très impressionnant. Des gendarmes comme je n’en ai jamais vu, comme je ne savais même pas que ça existait : souriants, aimables avec en plus de l’humour ! Je vous promets que c’est vrai. Où les cachent-ils en temps normal ? Le dernier qui m’a pruné, pour avoir atteint la vitesse folle de 52 km/h, n’avait pas cette tête-là.

D’accord j’abuse, une fois, au siècle dernier, une gentille gendarmette a voulu plaisanter avec moi en me charriant sur l’antiquité de mon permis de conduire… faut pas le faire ! Ses collègues m’ayant fait la gueule pendant des années… je n’ai pas compris, ou pas voulu comprendre que c’était de l’humour. Je suis resté imperturbable, les yeux fixant la ligne bleue de l’horizon… Dégoutée, elle m’a tout rendu : « Circulez ! ».

Désolé, mademoiselle, j’ai le droit de faire la gueule une fois de temps en temps, et c’était ce jour-là, vous n’avez pas eu de chance.            

Retour à l'accueil