Maya.jpg 

Ça y est, nous y sommes en 2012 et  il parait que le 21 décembre… Couic ! Ce sera la fin du monde ou une catastrophe similaire. Parmi les différents scénarios évoqués on peut citer un maximum du cycle solaire ou une collision de la Terre avec un trou noir. Avouez que ce serait bête : tomber dans un trou noir alors que nous commencions tout juste à voir le bout du tunnel de la nième crise… Ce serait vraiment pas de bol !

Moi qui suis un grand spécialiste des civilisations Inca, Maya et Taratata… A 18 ans mon premier grand voyage fut destination Le Pérou. Je voulais voir Le Temple du Soleil dans lequel Tintin et Haddock avaient été fait prisonniers. C’est vous dire si je m’y connais. Je vais donc vous dire toute la vérité. 

 

Cette civilisation était très organisée et les Mayas, entre deux crises – et oui, il y en avait déjà – se la coulaient douce. Tous, sauf les vierges, valait mieux ne pas l’être chez les Mayas car de temps en temps pour ne pas s’attirer les foudres du Dieu Soleil ils en égorgeaient volontiers quelques unes… A mon avis on doit pouvoir faire autre chose avec des vierges mais bon, chacun son truc.

 

Il y avait Le Grand Inca, Le Grand Lama, le Grand Chief Calendar, le Grand Tailleur de Pierre – tout était grand chez les Mayas – qui sculptait le Grand Calendrier.

Quelques heures par jour auraient suffi vu l’avance qu’il avait pris sur le temps mais le Grand Chief Calendar était un con – et si j’ai vérifié, il y en avait aussi chez les Mayas… des cons – et qui craignait déjà la concurrence chinoise, exigeait la semaine des 448 cycles ce qui équivaut à peu près à 112 heures. En clair ils travaillaient à mi-temps : 16 heures par jours. Et forcément plus le temps passait plus ils prenaient de l’avance sur le fameux calendrier du temps.

Tout allait bien dans le meilleur des mondes jusqu’au jour où les espagnols arrivèrent. Ils rachetèrent la petite entreprise pour pas cher et repensèrent toute l’organisation. Déjà, ils se portèrent volontaires pour gérer le stock des vierges et suggérèrent au Grand Tailleur de Pierre d’utiliser d’autres outils beaucoup plus performants pour imprimer tailler son fameux calendrier. Le Grand Chief Calendar au nom des traditions et de la crise que la société Maya traversait déjà, était contre, pas question d’investir dans les nouvelles technologies. D’autant que le Grand Tailleur de Pierre, dans le but d’aider les espagnols à gérer le stock des vierges, en réclamait une par jour pour faire comme qui dirait, un genre de formation alternée… Vierges le week-end et tailleuses de pierre la semaine. Parait qu’avec le Tailleur de Pierre, qui n’était pas de marbre, elles ne taillaient pas que la pierre mais bon…

Bref, ce fut vite un gros bordel et le Grand Tailleur de Pierre estimant que de toute façon, vu l’avance qu’il avait pris sur le temps il pouvait bien faire un pause, se mit en grève illimitée. Elle le fut, car une loi venait d’être votée interdisant le droit de grève sans prévis d’un an. Il fut donc égorgé entre deux vierges pour non respect du code du travail. Fallait pas déconner avec le code du travail chez les Mayas. L’ennuie c’est qu’ils n’avaient pas eu le temps de former un autre Tailleur de Pierre Calendar et comme ils avaient tué toutes les vierges… personne ne continua son calendrier arrêté à la date du 21 décembre 2012 ! C’est con hein ! Alors si un compagnon Tailleur de Pierre Calendar voudrait s’y remettre ça nous rendrait bien service. Déconnez pas les mecs, j’ai encore plein de projets moi !    

Retour à l'accueil