Le-radeau-de-la-Meduse.jpg

Hier j’ai voyagé avec un groupe de cannibales, ou pressentis comme tels ! Je vous promets que c’est vrai. La moyenne d’âge dans l’avion devait frôler les 85 et demi ! J Sont redoutables les vieux !


Ça m’a fait penser au Radeau de la Méduse, ou au siège de Jérusalem, quand de prétendus « humains » se sont dévorés entre eux, en commençant par les enfants.


D’ailleurs tout petit, on nous prépare gentiment à cette éventualité. Souvenez-vous de cette merveilleuse comptine à laquelle vous n’avez pas pu échapper « Il était un petit navire » :


« Au bout de cinq à six semaines,
Les vivres vin-vin-vinrent à manquer
Ohé! Ohé!

 
On tira z’à la courte paille,
Pour savoir qui-qui-qui serait mangé,
Ohé! Ohé!

 
Le sort tomba sur le plus jeune,
Qui n’avait ja-ja-jamais navigué
Ohé! Ohé! »


Oh surprise, le sort tomba sur le plus jeune ! Ben tiens ! Pour deux raisons évidentes : C’est plus tendre et plus facile à capturer. Quoi que…, dans l’histoire, le môme fut assez rapide pour grimper en haut de la grand voile, là où les vieux avec leurs rhumatismes et leurs déambulateurs ne risquaient pas de venir le chercher !


En avion, quand on arrive jusqu’à la salle d’embarquement, c’est que normalement tout le monde a sa place. Non ? Ce n’est peut-être pas la peine de se précipiter comme des sauvages !


Si demain, nous arrivions à manquer de nourriture…, les plus vieux nous boufferont tout cru, sans tirer z’à la courte paille ! J

Retour à l'accueil