pollution_air.jpg

La semaine dernière on me disait que la situation anticyclonique, sans vent, favorisait la concentration des polluants dans les basses couches de l’atmosphère, au plus près du sol. Bon d’accord, admettons !


Aujourd’hui, un autre gugusse m’expliquait que la plus grande partie de la pollution en France vient par le vent du nord, qui nous ramène toute la pollution allemande et des pays nordiques, qui, les salauds, se chauffent encore au feu de bois !


En clair, quand y a pas de vent : c’est le mec qui pète et qui se sent bien dedans. Et quand y a du vent, on respire les pets des autres !


Ben voilà, quant on m’explique je comprends tout. Aujourd’hui y du vent, c’est cool, je vais pouvoir sortir mon diesel. Oui mais non, les raffineries sont en grève. Alors là, faudrait voir à pas déconner. Les pâquerettes, jonquilles et jacinthes…, ça va cinq minutes. Moi, si je n’ai pas ma dose oxyde de carbone… Je meurs !

 

Z’avez vu la photo ? Le soleil, la fumée, les oiseaux, le ciel bleu (ou gris)… C’est beau la pollution quand même !        

Retour à l'accueil