oignon-2.JPG 

Avant-hier j’ai entendu une info qui m’a éclaté : l’hiver ne sera pas rigoureux. C’est cool et savez-vous pourquoi ? Parce que l’eau du robinet… non, je déconne. Parce que cette année les oignons ont très peu de peaux !

Hé oui, c’est comme le tas de bois des trappeurs… Evidemment, si vous ne connaissez pas l’histoire ça ne va pas vous faire rire. C’est alors que je me suis souvenu d’une pièce de théâtre : « Auguste » avec Fernand Raynaud dans laquelle il nous faisait tout un cours sur le rapport entre le nombre de pull-overs des oignons et la dureté de l’hiver.

Mais où j’ai failli m’étrangler c’est lorsqu’un ami m’a dit : « Si ça se trouve ce sont des oignons argentins ! »

Hey, si ça se trouve !...

Faire de la météo en Ile de France en autopsiant des oignons argentins… autant adopter une grenouille. Surtout que dans les deux cas ça peut finir à la poêle avec une bonne farce à l’ail. Hum !... J’aime ça les bonnes blagues farces à l’ail avec un grand verre d’eau du robinet… Hum !...

Avec modération bien sûr. 

Retour à l'accueil