Hollande-2.jpg

Monsieur, mon président, t’es un sacré veinard quand même ! Imagine, si Nelson Mandela n’était pas mort cette nuit, Aphatie en serait encore à te chercher des poux dans le calbute.


Quel exemple ce Mandela, qui a préféré faire de la prison d’abord, avant de devenir président.


Monsieur, mon président, fait attention à ne pas faire le contraire. Non, je ne crois pas, j’ai la faiblesse de te croire honnête. Quand je savais toute la fourberie et l’opportunisme de Mitterrand, qu’il t’ait toujours évincé du pouvoir te rendait sympathique à mes yeux.

 

Tu n’as rien fait pour, tu t’es retrouvé là par hasard. Profite, t’as encore trois ans à bouffer gratis !    

Retour à l'accueil