577994 449362518516453 1455543668 n

Le 19 septembre 2013, prix du roman gay pour « Mimi ». Coup de cœur pour « Le roi du lard », « Poussière d’homme » et « Jaabouq ». Pour « Le roi du lard » c’est plus que mérité, les autres je ne connais pas donc sans commentaire.

Enchanté d’avoir pu discuter avec Didier Malhaire et Chris Verhoest. En fin de soirée, José n’étant pas chaud pour repartir avec tous ces livres dans ses bagages nous voulions en offrir, mais à qui ? Merci à toi Chris de les avoir distribués pour nous. L’occasion de signer quelques dédicaces et d’échanger quelques mots avec de futurs hypothétiques lecteurs, comme cette maman m’avouant, en m’épelant le difficile prénom de son fils de 15 ans, qu’elle était venue pour lui mais qu’elle n’avait pas l’habitude de fréquenter ce milieu. Je n’ai pas eu le temps de lui dire que moi non plus ! J Car pendant qu’elle me parlait je tentais vainement d’écrire quelque chose d’intelligent. Je n’en saurai pas plus, deux autres personnes attendaient leur dédicace… Regrets, regrets et maladresse, elle avait certainement besoin de parler. Je me console en me disant qu’elle l’a peut-être fait avec Chris. Et qu’aurais-je pu lui dire qu’elle ne sait déjà…

Un autre fait étonnant, je n’ai pas déclenché tout de suite comme d’hab, en fin de soirée, en distribuant quelques flyers, un monsieur m’a avoué être venu avec sa femme ! Comme quoi !... J’aurais peut-être pu amener la mienne. Râââhhh, j’déconne. La prochaine fois… Non, il n’y aura pas de prochaine fois.

Je voulais voir, j’ai vu. En rentrant je me disais que je n’avais rien à faire là-dedans et j’ai compris que je ne serais jamais l’un des leurs. C’est ainsi.

La plupart  des gens ont accepté les flyers mais pas tous, c’était plus facile à Genève. Certains n’étaient apparemment pas venu pour la littérature, ou pas celle-là !

 

Voilà, voilà. J   

Retour à l'accueil