P5305402

Depuis mercredi, je ne cesse de penser à Jonathan en me demandant ce qui ne tourne pas rond dans notre société pour qu’un jeune de 13 ans en arrive à déprimer à ce point.

La première réponse qui me vient à l’esprit est forcément un manque d’enseignement sur la différence, sur la tolérance… Mais comme chaque tentative dans ce domaine est, comme en Russie, considéré comme de la propagande…, les choses ne sont pas près d’évoluer. Au mois de mai, j’ai eu l’occasion de visiter une école au Canada. J’ai été étonné de voir tant d’affiches incitant au respect et à la tolérance. (Voir les photos).

P5305404

Peut-être faudrait-il dire à tous ces ados qu’il n’y a pas le feu au lac et qu’à 13 ans on a le temps de voir venir. Wait and see, comme disent nos flegmatiques voisins d’outre-manche.

On ne peut évidement pas comparer les époques, mais au même âge j’étais loin de me soucier de mon orientation sexuel. Je me savais différent des autres garçons de mon âge, ou du moins différent de ce qu’ils prétendaient être. À 13 ans j’étais déjà tombé amoureux six ou sept fois indifféremment des deux sexes, c’était ainsi. Je me posais évidemment moins de questions que Jonathan. La seule certitude que j’avais, et c’est certainement ce qui m’a « sauvé la vie », c’était qu’il était inutile de s’en vanter. Quand j’imagine la déprime de Jonathan, l’expression « sauvé la vie » n’est pas trop forte. Qu’il ait eu besoin d’en parler, d’être rassuré, de se décharger de ce fardeau, je le comprends. Mais n’y a-t-il pas de psychologues capables d’aider bénévolement les jeunes en difficulté ? Brassens chantait : « Chez l’épicier, pas d’argent, pas d’épices… ». Je vous fais grâce de la suite. Je crains que les psys ne soient guère plus généreux que les épiciers. Heureusement qu’il existe des numéros verts et des sites comme « Stop homophobie ».

 

La seule chose qu’on peut te souhaiter, Jonathan, c’est d’avoir des parents aimants et compréhensifs qui n’hésiteront pas à te faire changer de collège si c’est la seule solution.           

Retour à l'accueil