Mollah-2.jpg

J’ai lu un article cette semaine qui me redonne espoir en la nature humaine et qui me fait dire que tout n’est peut-être pas perdu.

Un mollah iranien se dirigeait comme à son habitude vers la mosquée. Hey, chacun son boulot ! Lorsqu’il croisa une jeune femme au visage découvert (quelle horreur).  Comme le veut la tradition, au moins en tout cas pour les mollahs, il demanda à la jeune inconvenante de dissimuler son visage. Dans la plupart des cas elle se serait exécutée sans oser la moindre remarque. C’était sans compter sur le caractère bien trempé de la jeune impétrante. Non seulement elle se permit cette remarque digne d’un dialogue d’Audiard :

« Masque-toi plutôt les yeux ! »

Mais en plus elle se mit à tabasser le mollah qui témoigne :

« Elle m’a jeté au sol, je n’ai pas compris ce qui passait après. Elle me frappait, elle m’insultait, témoigne le religieux. Je n’ai pas voulu la poursuivre personnellement, mais si les autorités voulaient s’emparer de l’affaire, je n’y verrais pas d’inconvénient »

En d’autres temps il aurait pu dire : « Je ne les mettrai pas dans le four, mais si quelqu’un pouvait l’allumer à ma place… »

  

Ce petit incident m’en a rappelé un autre. Malgré mon flegme habituel je ne suis pas du tout mollah et encore moins iranien (ou alors il y a longtemps…) mais il y a quelques années j’ai vécu une anecdote « presque » similaire. Petit incident que j’ai réussi à coller sur le dos d’Elodie dans « Ma vie d’avant ». Je marchais tranquillement sur un trottoir, si… je vous jure que c’est vrai, et j’allais croiser une jeune fille (16-17 ans) pas couverte du tout mais maquillée comme une gothique, ou du moins comme je m’imaginais qu’une gothique devrait l’être… Je ne suis pas le genre à dévisager exagérément les gens que je rencontre, ainsi en l’observant discrètement, je me disais qu’elle était folle de se balader seule ainsi fardée. Alors quelle ne fut pas ma surprise, quand à quelques pas devant moi, elle cracha un vieux mollard d’au moins 50% de matière grasse !

Je ne l’ai pas poursuivie personnellement, mais si Manuel Valls voulait bien s’emparer de l’affaire, je n’y verrais pas d’inconvénient !...     

Retour à l'accueil