Voltaire 1

Une petite dernière avant de partir en voyage, si voyage il y a… De mon dernier séjour en Loire-Atlantique, je n’ose plus parler de Bretagne, j’ai ramené un « curé nantais ». Mais non, pas un vrai curé, hypocrite et tortionnaire, il s’agit d’un fromage. Car nos chers ecclésiastiques, au lieu de s’occuper de spiritualité, c'est-à-dire d’enseigner la bonté et le respect des autres, quand ils ne torturaient pas, s’adonnaient volontiers aux spiritueux et aux calendos !

Le titre de ce petit article est extrait de « Candide » alors qu’il visitait l’Eldorado et voulait voir les prêtres.

- Mes amis, répondit le vieillard, nous sommes tous prêtres…

- Quoi ! dit Candide, vous n’avez point de moines qui enseignent, qui disputent, qui intriguent, et qui font brûler les gens qui ne sont pas de leur avis ?

Et oui, car les mêmes qui aujourd’hui s’indignent du mariage pour tous, au nom de la protection des enfants, hier, entre une liqueur et un fromage, torturaient, violaient, et brûlaient allègrement tous les « hérétiques » qui avaient l’audace de protester.

N’en tombez pas par terre, ce n’est pas moi qui le dis, c’est Voltaire.  

Retour à l'accueil